Voyager bas carbone et écologiquement, c’est facile !


Bienvenue sur ce blog voyage, aujourd’hui on va s’attaquer à un sujet très important : comment voyager écologiquement. L’objectif est d’aborder ce sujet crucial sans pour autant te faire une leçon de morale. Je sais très bien que si tu n’as pas les moyens, le train c’est impossible, que voyager à côté de chez toi ça peut ne pas t’intéresser etc... Mais l’objectif ici, c'est de trouver des solutions ensemble pour voyager écologiquement.

Donc, tu l’as compris, l’objectif n'est pas de te faire sentir coupable ou de prêcher pour une conversion radicale à des pratiques parfois inatteignables. Non, mon intention est plutôt de partager des informations claires et de te proposer des solutions réalistes et accessibles pour continuer d’explorer notre monde sans le détruire !

comment voyager écologiquement ?


Comprendre l'impact écologique d'un voyage


Lorsque tu voyages, comme tu dois t'en douter, chaque choix a un impact sur l'environnement. Prenons un exemple concret pour voir ce que cela signifie en termes d'émissions de CO2.

Les émissions de Co2 d’un vol d’avion


Imaginons que tu partes de Nantes pour Amsterdam en classe économique. Ce vol aller d'environ 991 km pour un voyageur seul produit environ 200 kg de CO2. C'est presque autant de CO2 que ce que produit une voiture qui parcourt environ 1 200 kilomètres (soit un Marseille - Amsterdam en voiture). 
Pour calculer l'empreinte carbone de ton vol, tu peux utiliser des outils en ligne pour avoir une idée de l'impact de tes trajets.

Les émissions de Co2 d’une voiture


Si tu loues une voiture essence et parcours 300 km en une semaine (ce qui correspond à un Nantes -> Brest), l'émission sera d'environ 55,2 kg de CO2, en supposant une consommation moyenne de 8 litres aux 100 km. Cela équivaut à la quantité de CO2 émise par plus de 100 machines à laver fonctionnant sur un cycle complet.

Les émissions de Co2 d’un séjour à l'hôtel


Rester dans un hôtel engendre aussi des émissions : environ 15 kg de CO2 par nuit, en raison de l'énergie utilisée pour le chauffage, la climatisation, l'éclairage, etc. Pour une semaine, cela représente 105 kg de CO2, soit l'équivalent de l'énergie consommée par plus de 1 000 heures de télévision allumée.

Bref, j’espère que ces chiffres te montrent à quel point il est crucial de penser à des solutions de voyage bas carbone et d'adopter des principes plus écologiques. Je sais que c’est facile à dire, je suis le premier à prendre l’avion quand c’est moins cher et louer une voiture pour partir en road-trip mais comme je te l’ai dit au début de l’article, l’objectif est d’abord de prendre conscience et ensuite, d’agir si on le peut.

Pourquoi voyager écologiquement ?

Car choisir de voyager écologiquement n'est pas juste une option, c'est une nécessité 
pour protéger les destinations que nous aimons et notre planète.

pourquoi voyager écologiquement

 

Voyager écologiquement : privilégier le train à l'avion ?


Voyager écologiquement implique souvent de faire des choix judicieux sur les modes de transport que nous utilisons. L'une des manières les plus efficaces de réduire notre empreinte carbone lors de nos déplacements est de privilégier le train à l'avion. Je sais, c’est facile à dire, mais quand il y a plus de 100 € de différence entre les deux transports le choix est déjà fait…

Pour autant, il est toujours intéressant de regarder les deux offres de transport, car nous ne sommes jamais à l’abri d’une agréable surprise.

Voyage bas carbone : le train ou l'avion ?


L'avion est l'un des moyens de transport les plus polluants, surtout sur les courtes distances. Par exemple, un vol de Paris à Amsterdam peut émettre jusqu'à 10 fois plus de CO2 qu'un trajet en train pour la même distance. Le train, en revanche, utilise souvent de l'électricité qui peut être produite de manière plus durable. C'est donc inévitablement le meilleur choix pour voyager écologiquement.

le train pour voyager écologiquement

planifier des itinéraires en train pour un voyage bas carbone


Planifier un itinéraire en train peut sembler compliqué, mais c'est en réalité assez simple grâce aux nombreuses ressources disponibles. Pour un voyage bas carbone, envisage de planifier des escales intéressantes pour enrichir ton expérience de voyage sans augmenter ton empreinte carbone. Si par exemple tu envisages un road trip en Europe, le train est le meilleur choix, et ça, tu ne peux pas le nier en vue de la partie qui va suivre.

Les Pass ferroviaires : un choix économique et écologiques


Les passes ferroviaires, comme l'Interrail en Europe, sont des options fantastiques pour explorer plusieurs pays tout en réalisant un voyage bas carbone. Ces passes offrent une flexibilité de voyage inégalée et sont souvent plus économiques que l'achat de billets d'avion (et oui c'est possible !). De plus, ils encouragent à ralentir le rythme et à profiter du voyage autant que de la destination. C’est la solution parfaite pour voyager écologiquement !

Tu l’auras compris, en choisissant le train plutôt que l'avion, non seulement tu voyageras de manière écologique, mais tu auras également l'occasion de voir plus de paysages, de rencontrer du monde si tu voyages seul et d'expérimenter ton trip comme une partie intégrante de ton aventure.

Les moyens de transport pour un voyage bas carbone


Lorsque nous arrivons à destination, nous avons souvent plusieurs options pour nous déplacer. Opter pour des moyens de transport plus écologiques est une excellente manière de continuer son voyage bas carbone tout en explorant de nouveaux lieux. Après, si tu pars pour un road trip au Portugal du nord au sud par exemple, c’est sûr que les solutions ci-dessous vont être compliquées à mettre en place...

Liste des alternatives aux voitures pour un voyage bas carbone

 

  1. Vélos : Le vélo est l'une des manières les plus vertes et les plus saines de se déplacer. De nombreuses villes offrent des services de location de vélos à courte durée, ce qui facilite grandement leur accès. Le petit plus de cette solution pour voyager écologiquement : c’est souvent une solution pas chère !

  2. Transports en commun : Les bus et trams sont de plus en plus courants dans les grandes villes. Ils permettent de se déplacer efficacement tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Mettre en place facilement ces solutions de voyage écologique


Pour mettre en place les solutions citées juste au-dessus, des applications comme Citymapper ou Google Maps offrent des options faciles à utiliser pour planifier vos déplacements. Elles comparent souvent le temps de trajet, le coût et l'empreinte carbone, te permettant de choisir l'option la plus verte et la plus économique.

Privilégier les petites routes nationales pour un voyage bas carbone


Lorsqu'une voiture est nécessaire et que tu n’as pas le choix, choisir de conduire sur des routes nationales plutôt que sur les autoroutes peut réellement faire la différence. Cela va permettre de diminuer ta consommation de carburant et ainsi, la pollution liée à ta voiture. C’est donc une bonne solution pour ton portefeuille et pour voyager écologiquement. 

Cette pratique te permettra également de découvrir des paysages plus pittoresques que l’autoroute et peut-être de découvrir des perles cachées que tu aurais manquées en empruntant les grands axes.

Comment voyager écologiquement : le "Clean Walk"


Dans notre quête d'un voyage écologique, pourquoi ne pas intégrer une activité à la fois utile et enrichissante ? 

Le "Clean Walk", ou plogging, combine promenade ou jogging avec le ramassage des déchets. Cette pratique nous vient de Suède et gagne en popularité partout dans le monde. En plus de faire de l'exercice, tu contribues directement à nettoyer les lieux que tu visites, réduisant ainsi l'impact environnemental de ton passage. Je ne te demande pas de nettoyer une plage entière (sauf si tu le souhaites) mais de simplement prendre 15 minutes dans ta journée et de ramasser ce que tu trouves. À ton échelle, ce n’est peut-être rien mais si tout le monde s’y met, ça peut faire la différence. (Et crois moi, c’est toujours plus agréable d’aller se coucher en se disant qu’on a été utile).

voyage bas carbone

Pour rendre cette expérience encore plus spéciale, je t'invite à partager tes ramassages de Clean Walk sur Instagram. Capture tes efforts et tag @tardtinevoyage pour qu’ensuite je puisse créer un album de tous nos efforts réunis ! Je me ferai un plaisir de te reposter dans mes stories à la une.

N’oublie pas que chaque geste compte, et partager ces moments peut encourager d'autres à nous rejoindre dans cette belle initiative.

Voyager moins souvent, mais plus longtemps = Voyager écologiquement


Dans notre démarche vers un tourisme plus durable, il est essentiel de réfléchir non seulement à comment nous voyageons, mais aussi à combien de fois nous le faisons. Je sais que c’est compliquer car nous voudrions, pour certains, visiter pleins de pays en une année mais ce n’est pas voyager écologiquement.

Une approche qui gagne en popularité parmi les amateurs de voyage écologique, c'est de réduire la fréquence de nos escapades tout en prolongeant chaque séjour. Cette méthode a un double avantage : elle diminue significativement l'empreinte carbone globale associée à nos déplacements et enrichit l'expérience de voyage.

En effet, chaque vol, chaque trajet en voiture ou en train augmente notre bilan carbone. En optant pour moins de voyages mais plus longs, nous réduisons ainsi le nombre de déplacements.

De plus, voyager moins souvent mais plus longtemps offre également l'opportunité d'une immersion plus profonde dans la culture locale. Cela permet de dépasser le tourisme superficiel et de vraiment se connecter avec les gens, les traditions et les modes de vie.

Pour voyager écologiquement : faire des choix responsables


Lorsque l'on veut voyager écologiquement, chaque aspect de notre séjour compte, y compris notre manière de gérer notre logement. Voici quelques conseils pour réduire ton empreinte énergétique tout en profitant pleinement de ton voyage.

  • Préférer le WiFi à la 4G : Utiliser le WiFi de ton logement plutôt que ta 4G est non seulement souvent plus stable et rapide, mais cela consomme également moins d'énergie.

  • Modération de l'utilisation de la climatisation et du chauffage :  Sur ce point, je suis un peu plus extrémiste. Je considère que si tu pars en vacances dans un pays chaud, tu acceptes la chaleur et inversement pour les pays froids. C’est-à-dire que c'est fini, la climatisation à tout bout de champ ainsi que le chauffage. Tu es parti dans cette destination, tu vis le voyage à fond et tu acceptes son climat ! (fiouuu... désolé pour ce coup de gueule).

  • Raccourcir les douches : Bon, celle-ci, c'est la classique : prendre des douches plus courtes est une autre façon simple de réduire la consommation d'eau et d'énergie. Oui ta journée a été longue et tu as beaucoup marché. Oui tu ne paie pas l’eau et « Oh c’est compris dans le prix, faut profiter ». Mais NON ce n’est pas comme ça qu’on va avancer…


Conclusion : Voyager bas carbone, c'est possible et enrichissant !


Nous voici à la fin de notre exploration sur comment voyager écologiquement. Encore une fois, l'idée n'est pas de te faire sentir coupable ou de t'imposer un mode de vie inatteignable, mais plutôt de t'inviter à réfléchir à tes choix de voyage et à t'encourager à adopter des pratiques plus durables, à ton rythme et selon tes possibilités.

N'oublie pas, chaque petit geste compte. En partageant nos expériences et nos efforts sur des plateformes comme Instagram, nous pouvons inspirer d'autres personnes à nous rejoindre dans cette démarche.  

Ensemble, pas à pas, nous pouvons faire la différence. Merci de m'avoir accompagné dans cette réflexion et n'hésite pas à partager tes propres expériences et conseils dans l'espace commentaire pour un voyage plus respectueux de l'environnement. Bon voyage bas carbone !

Partager cet article
Se connecter pour laisser un commentaire.
Comment obtenir son passeport ?
Découvre la recette secrète pour obtenir ton passeport sans encombre ! 🍞